Jean-Michel Bartnicki fut élevé par ses grands-parents maternels. Sa trajectoire éducative et familiale fut donc atypique, mais elle lui a donné une force et un appétit de vivre sans doute au-delà de la moyenne. En outre, marqué très jeune par la très grave maladie de son père, qui rendit l'âme à moins de cinquante ans, en 1979, Jean-Michel Bartnicki, conscient de la fragilité de l'existence, est devenu un épicurien des mots et de la musique. Sur cette page, il vous invite à écouter la lecture par sa grand-mère, qu'il appelait communément et affectueusement Sa Petite Mère, du poème Dors mon Petit Quinquin, la Marseillaise du Nord : poème écrit en tch'ti, en 1853, par Alexandre Desrousseaux. Cet enregistrement réalisé à Escaudain, petite ville du Nord de la France situé entre Valenciennes et Douai, servit de base à Jean-Michel Bartnicki, alors toujours enseignant, pour une activité précise qu'il fit avec ses élèves de l'époque pour tenter de devenir conseiller pédagogique. Peu de temps après '' Sa Petite Mère '' décéda, et c'est toujours avec une vive émotion que le natif de Valenciennes écoute et réécoute ce petit moment de vie dans lequel '' Sa Petite Mère '' s'applique à lire avec application le poème d'Alexandre Desrousseaux. Bonne écoute ! Sous le MP3, les paroles du Pt'tit Qunquin en tch'ti et en français. Toujours sur cette page, découvrez également toute l'histoire du Pt'it Quinquin ainsi que son merveilleux impact sur les Gens du Nord. Vous pouvez réagir en écrivant directement à Jean-Michel Bartnicki, qui se fera un plaisir de mettre vos commentaires en ligne et en y répondant dès que possible. Merci ! 

GrandMèreDeJeanMichelBartnickiQuiRéciteLeP'titQuinquinAlexandre Desrousseaux
00:00 / 03:26

Paroles du Pt'it Quinquin
en tch'ti et en français

Al.jpg

Page mise en ligne le 19 août 2021